Les Bonnes Résolutions: Pourquoi Arrêter D'en Prendre - Maman Respire - Nadège Fassi
Partager à un(e) ami(e)

Une nouvelle année, c’est un nouveau cycle qui redémarre et qui nous offre la possibilité de choisir de nouvelles résolutions afin de faire oublier tous nos manquements. C’est pourquoi, comme beaucoup de personnes, vous avez décidé de prendre de bonnes résolutions. Vous vous souhaitez le meilleur. Vous avez une longue liste de points sur lesquelles vous souhaitez vous améliorer. A première vue, ça semble une initiative louable. En tant que maman, bien souvent, les nouvelles résolutions concernent notre poids, nos relations amoureuse, familiale, professionnelle, mais avant tout,  notre sentiment d’épanouissement à tous les niveaux.  Au fond, la plupart d’entre nous souhaitons être et faire encore PLUS. En tant que mère, on se dit que c’est le moment ou jamais d’être encore plus efficace, encore plus performante, encore plus parfaite ?

Mais à bien considérer les choses, cette pratique est très culpabilisante et vous serez encore plus sous pression en invitant le stress dans votre vie ! Et si pour cette nouvelle année qui arrive, vous arrêtiez de prendre des « bonnes » résolutions ? Et si vous choisissiez de vous aimer tout simplement?

stop aux bonnes résolutions

Le vrai problème des bonnes résolutions

Les bonnes résolutions sont des choix que nous faisons pour nous améliorer sur certains points. En d’autres termes, cela induit que, jusque-là, nous ne faisions pas assez, que nous n’étions pas assez.

En somme, les bonnes résolutions nous renvoient directement au message subliminal de notre société de consommation actuelle : une culture de manque, une culture de pas assez, une culture basée sur l’énergie de la peur.

A première vue, elles semblent partir d’une bonne intention. Mais en réalité, faire bien, faire mieux : quelle culpabilité, quelle pression, quelle contrainte s’impose t-on ! Quel manque de respect pour soi, pour ses besoins profonds! Mais aussi et surtout quelle déception, quelle honte, quand, inévitablement, vous ne réussissez pas à tenir vos bonnes résolutions!

C’est ainsi que sans le vouloir, on cultive une mauvaise image de soi, ce qui entraîne une baisse d’estime de soi, ce qui renforce notre sentiment de devoir faire « plus » pour se conformer; ce qui nous décourage et nous pousse à ne plus savoir par quel bout commencer. D’ailleurs en avez-vous encore l’énergie ? Vous vous retrouvez ainsi piégé dans un cercle vicieux, et qui se répète inlassablement d’année en année.

Le piège des bonnes résolutions

Pourquoi désirez-vous prendre de nouvelles résolutions? Voilà une bonne question à se poser. Plutôt même: pour QUI désirez-vous prendre de nouvelles résolutions?

Pour vous-même, vraiment?

Quels que soient vos défis actuels, qu’ils soient professionnels ou privés, faites attention à ne pas tomber dans le piège des bonnes résolutions.

Il faut bien se l’avouer, le piège des bonnes résolutions réside dans l’idée même du concept. Résolution vient du verbe résoudre. Se résoudre à faire quelque chose, cela signifie consentir (presque) à contrecoeur, à faire quelque chose. Cela signifie que vous le faites en dernier recours, sans joie, sans plaisir?

Comment posez-vous vos intentions pour la nouvelle année?

Est-ce que votre « bonne résolution » est dans le but final de vous faire aimer, accepter par les autres? Est-ce dans le but (inconscient) de  donner aux autres, une image de vous qui vous permette d’obtenir de ces mêmes autres une approbation que vous avez bien du mal à vous donner à vous-même?

Vous l’aurez compris, le problème des bonnes résolutions, est lié au fait qu’elles dissimulent un fort sentiment de culpabilité mâtiné des nombreux reproches que vous vous faites à vous-même. Ainsi, derrière la  bonne résolution : je vais me réveiller tous les jours plus tôt, se cache des pensées comme « je ne peux pas tout gérer en 24 h/ je n’arrive pas à être mieux organisée/ je ne suis pas assez efficace, rapide, performante/ … ».

Somme toute, ce qui fait que les bonnes résolutions sont un piège dans lequel vous risquez de vous enfermer, c’est le fait de ne pas partir de l’intérieur de soi, de son essence, de son énergie féminine. Comme trop souvent dans notre vie moderne, le drame réside dans le fait de partir de l’extérieur vers l’intérieur.

Parfois, prendre des bonnes résolutions c’est choisir le pire moyen (le meilleur? ) pour se faire du mal. Car bien souvent, c’est choisir le manque d’écoute de soi, le manque de bienveillance envers soi, le manque d’amour de soi.

Au lieu des bonnes résolutions, choisissez de vous aimer! 

“Donnez-moi le courage d’accepter les choses que je ne peux changer, le courage de changer celles que je peux et la sagesse d’en connaître la différence”

S’accepter, changer et faire preuve de sagesse: voilà les ingrédients parfaits pour s’améliorer sans s’imposer une dictature de perfection.

Par conséquent, pour contrer cette frénésie des bonnes résolutions qui nous pousse à dire « demain j’arrête tout. Demain c’est fini, je me remets au sport, je me mets au régime, j’arrête de crier sur mes enfants, je renove enfin l’appartement, je deviens heureuse…

Je vous invite à vous accepter telle que vous êtes aujourd’hui.

Pourquoi ne pas s’assurer de remplir votre jauge d’amour en découvrant votre langage privilégié?  S’aimer, c’est s’accepter telle qu’on est. S’accepter c’est ouvrir un espace de bienveillance et de tendresse envers soi-même. Au lieu de s’imposer une résolution « je commence du sport, demain »! Pourquoi ne pas regarder avec lucidité et amour vos possibles? Les activités sportives que vous aimez, les différentes possibilités et comment les introduire avec douceur et joie dans votre vie? Choisissez-la avec une intention, une énergie d’amour envers vous-même, plutôt que de vous imposer des règles qui viennent de l’extérieur, et qui en vous conviennent peut-être pas. Oui s’accepter, c’est avant tout, être bien, être soi, être bien avec soi. Profondément.

Et si les seules bonnes résolutions possible consistaient à cesser de vous imposer la dictature du bien faire. La dictature de la perfection. Celle qui vient de l’extérieur ,(idées reçues, injonctions sociétales…).

Pour moi, les seules bonnes résolutions possibles sont celles que vous prenez avec l’idée constante de prendre soin de vous. Par choix personnel. Par désir profond. En partant de l’intérieur de vous-même. Et ce, quel que soit le sujet des changements désirés. Oui, vous pouvez choisir une bonne résolution comme une expression de l’amour de soi: en définissant vos limites.

Et si vous faisiez preuve de sagesse?

D’accord, vous désirez être la meilleure maman possible, l’épouse la plus attentive, l’amie la plus empathique, l’employée la plus efficace, la femme la plus mince et drôle, la fille la plus aimante… et la liste est longue ! Vous ne trouvez pas que c’est un peu beaucoup pour une seule personne?

Et si vous arrêtiez l’auto-jugement pour vous aimer là tout de suite?

Qu’est-ce qui fait chanter votre âme? Qu’est-ce qui vous fais vibrer? Partez de l’intérieur. Posez votre intention par rapport à l’essence de ce qui vous porte.

Pourquoi ne pas vous faire guider par un mot phare? L’année dernière mon mot était aussi doux que Amour. Choisissez en un qui résonne avec ce que vous désirez voire s’incarner dans votre vie pour cette nouvelle année.

Mais la manière la plus douce et la plus facile de se réconcilier avec soi, c’est de participer à des cercles de femmes. Ces moments sont de véritables bain d’ocytocine qui vous feront guérir de vos blessures de femmes et dissoudre vos éventuels blocages émotionnels, tout en honorant la femme que vous êtes.

Je vous invite à pratiquer en conscience, de la douceur envers soi quant aux choix de vos bonnes résolutions de l’année.

La puissance des petits pas quotidiens

Mis à part le fait de s’accepter, de faire preuve de sagesse, la dernière clé pour vous créer une année exceptionnelle, une année où vous êtes en joie, épanouie, sereine, confiante d’avoir réalisé tous vos objectifs est de changer.

Autant se l’avouer: changer est difficile. Changer demande en effet du courage. Encore plus quand on est seule. Et pourtant c’est à ce prix qu’on ouvre la porte aux possibles. C’est en changeant qu’on obtient ce qu’on désire. Le changement dont je parle est une révolution intérieure. Car en vérité, ce qui fait que vous vous sentez heureuse, dépend rarement d’une réalité objective. Ce sentiment nait et s’épanouit essentiellement de votre état d’être intérieur. La différence entre ceux qui réussissent à tenir leurs résolutions et les autres réside dans la puissance des petites habitudes quotidiennes.

Selon Onur Karapinar, auteur de Petites habitudes, grandes réussites:51 pratiques inspirantes pour devenir la meilleure version de soi-même

Une habitude est un comportement ou une routine que vous faites avec peu ou pas de pensée consciente.
Bien définies, vos habitudes peuvent améliorer votre qualité de vie, votre productivité, votre santé, vos relations sociales et votre bien-être.

Avez-vous remarqué que quand vous vous sentez heureuse, sereine, à votre place, ce n’est pas forcément quand tout est parfait ? Ce sont vos pensées, votre état d’être qui détermine votre bien-être.

Si vous désirez plus de joie, de bonheur, de magie au quotidien, découvrez ces pensées, cultivez-les, amplifiez-les, savourez-les. Un petit pas à la fois.

A vrai dire, changer prend du temps. Mais parfois, vous vous retrouvez face à  des blocages inconscients. Alors ça demande de se faire accompagner pour déterminer et guérir ses blessures, déjouer des comportements d’auto-sabotage, grandir en amour et en confiance en soi, ou tout simplement se mettre en action pour atteindre ses objectifs.

J’accompagne les mamans désireuses de changer, à pratiquer une stratégie de petits pas quotidiens pour se créer une vie de femme et de mère à leur image.

Pour conclure:

 Dans cet article, je vous ai partagé pourquoi les bonnes résolutions sont parfois un piège. Pour cette nouvelle année, je vous encourage à ne plus prendre de bonnes résolutions, mais plutôt de choisir de vous aimer. Choisir dans le sens de changer ce qui doit l’être, tout en acceptant ce qui est là. Pour vous créer une année exceptionnelle, je vous invite à adopter la stratégie des petits quotidiens dans une perspective d’amour de soi. Partir de l’intérieur de soi, définir des petits pas dans chaque domaine de votre vie, pour que vos projets ENFIN se concrétisent.

Excellente année à toutes !

Si vous avez aimé cet article, épinglez-le dans Pinterest.

Rejoignez ma communauté de mamans sur Facebook.


Partager à un(e) ami(e)
error: Content is protected !!