Maman épuisée : ai-je le droit de craquer ? - Maman Respire - Nadège Fassi
Partager à un(e) ami(e)

Êtes-vous une maman épuisée? Quand on devient maman, on réalise rapidement que le quotidien avec un enfant est exigeant.

L’accumulation de stress de petite amplitude peut pousser à l’épuisement.

Cet état d’épuisement physique et émotionnel ressenti par de nombreux parents a un nom : le burn-out maternel.

L’aspect répétitif des tâches quotidiennes peut devenir rapidement éprouvant. Le panier à linge sale qui ne reste jamais longtemps vide.

Les heures de repas qui sont l’occasion de tensions parfois. Le bain du soir qui se transforme en cauchemar.

Devoir répéter encore et encore les mêmes consignes….

Bonjour maman épuisée!

maman-épuisée

 

“Si toutes les mamans ne sombrent pas dans la dépression, une immense majorité – pour ne pas dire toutes – passe par une phase fugace, récurrente ou prolongée d’épuisement.” I. Filliozat.

 

J’ai relu récemment le livre d’Isabelle Filliozat « il n’y a pas de parent parfait, l’histoire de nos enfants commence par la nôtre »

Pour rappel, je voudrais vous partager cet extrait sur l’épuisement :

Chaque parent est susceptible d’être victime de l’épuisement maternel. Toutes les mamans, même celles qui ont l’air d’assurer, vivent un quotidien hautement stressant. Une multiplication de tâches répétitives, fort peu de reconnaissance, des contraintes horaires démentes, un tas de situations sur lesquelles elles n’exercent aucun contrôle, l’impossibilité de se concentrer sur une tache sans être interrompue dix fois et cela 24h/ 24 et 365 jours par an pour une durée indéterminée. Car il est impossible de démissionner du métier de mère

 

Oui, il est impossible de démissionner du métier de mère.

Même quand on le fait garder, par des professionnels ou par la famille, la charge mentale de l’enfant reste à la maman.

Très souvent, au lieu de se ressourcer, la maman épuisée se lance dans une multitude de tâches « qu’il faut bien accomplir » ou alors anticipe le retour de l’enfant avec angoisse…

Résultat ? Même quand elle le pourrait, la maman épuisée n’arrive pas à se ressourcer.

MAIS POURQUOI ?

 En fait, malheureusement, pour la protéger, le cerveau archaïque de la maman épuisée a activé le mode survie!

J’ai traité de l’épuisement dans différents articles. Cet article est complémentaire : le burn-out maternel: la faute de la société moderne? 

QUELS SONT LES RESSENTIS DE LA MAMAN EPUISEE?

Très souvent, quand on est une maman épuisée, on n’a même pas conscience de ce qui se passe en soi !

La maman épuisée est très souvent en pilote automatique, la tête dans le guidon du quotidien et n’a pas le recul nécessaire pour voir qu’elle est au bord du gouffre et qu’elle a dépassé ses limites depuis trop longtemps.

 

 1- La maman épuisée trouve ses enfants insupportables

La maman épuisée n’a plus de patience. Elle est à bout de force, à bout de nerfs, elle se sent agressée par ses enfants.

Elle ressent un sentiment d’indifférence et parfois même de rejet (oh le tabou !) pour son enfant qui la pousse à croire parfois qu’elle ne l’aime plus.

Elle voit ses enfants comme des tyrans qui la provoquent au quotidien par leurs comportements.

La maman épuisée peut même aller jusqu’à considérer son enfant comme son bourreau : il ne fait pas ce que je lui dis, et pourtant je dois lui donner à manger, faire son linge, m’occuper de lui…

  2- La maman épuisée se sent victime de sa vie

 

Elle n’en peut plus de sa vie. Elle en a vraiment marre de son quotidien.

Elle rêve de s’enfuir au loin. Elle fantasme même parfois qu’elle est sur une île déserte.

Elle râle contre sa famille : son homme qui ne fait pas sa part, ses enfants qui ne l’aident pas, etc..

Pourtant étrangement, elle est incapable de passer à l’action pour que les choses changent. La maman épuisée ressent une grande impuissance : le mode fatalisme est activé.

De toute façon j’y peux rien. Rien ne peut changer. J’y arrive pas , c’est comme ça

 

3- La maman épuisée se sent en échec

La maman épuisée fait ce constat amer : la vie de mère n’est pas du tout celle qu’elle s’imaginait ! Elle se répète en boucle : « je ne pensais pas que ce serait si dur ».

Puis  » pourquoi tout le monde y arrive mais pas moi ? »

Le poison de la comparaison s’installe et elle se sent en échec. Je suis une ratée en tant que maman. En tant que femme.

Je me sens en dessous de tout.

 

 4- Maman épuisée ne gère pas ses émotions

Comme la maman épuisée ne sent pas qu’elle est à bout de ses réserves d’énergies, elle constate juste qu’elle perd rapidement son sang-froid.

Elle constate qu’elle crie plus qu’elle ne parle. Elle constate qu’elle souffre de troubles d’humeur. Elle se dit juste qu’elle souffre temporairement de sautes d’humeur.

Elle se sent incomprise par ses proches. La maman épuisée ressent un sentiment d’injustice pour sa situation, et un manque de reconnaissance terrible qui la rend irritable, et parfois agressive.

Elle devient de plus en plus négative, dans la plainte et la rancoeur. Et cela crée une ambiance désagréable et malsaine dans sa famille.

 

5- La maman épuisée manque de repos et de ressourcement

Le corps de la maman épuisée lui parle . Elle se sent épuisée, a des douleurs dans le corps. Elle souffre soit d’insomnie, soit elle pourrait dormir des heures sans discontinuer.

La maman épuisée peut aussi avoir peur de l’heure du coucher : même épuisée, elle redoute le moment de se coucher car ces quelques heures sans les bruits d’enfants lui semblent nécessaire à son équilibre.

Et pourtant…que fait-elle vraiment de ses moments privilégiés ?

 

 6- La maman épuisée souffre de solitude

Oui la maman épuisée est isolée. Elle peut ressentir une solitude infinie. Dans nos sociétés modernes, la famille s’est dangereusement réduit à papa – maman- enfant.

Et beaucoup trop de mamans sont isolées et ne bénéficient plus de l’aide du village. La solitude s’installe aussi quand on a des amies qui n’ont pas la même approche d’éducation, quand on a pas les mêmes visions pour sa vie de famille.

 

 7- La maman épuisée refoule de la colère !

Oui la maman épuisée souffre de colère refoulée. Le manque de reconnaissance, le manque de soutien, le sentiment d’injustice, le déséquilibre de la répartition des tâches ….

Toutes ces tâches « ingrates » du quotidien qui incombent soit à la maman ; ou, quand c’est papa qui s’en occupe on parle de « l’aide » qu’il apporte ponctuellement tandis-que la charge mentale est tenue par la maman.

Une maman épuisée peut avoir l’impression que l’amour qu’elle porte à son enfant se mesure à la quantité de repas cuisiné, de linge lavé et repassé, de sol récuré…

Nous sommes dans une société patriarcale et si les choses changent, elles sont loin d’être encore idéales.

Aujourd’hui encore, quand un papa porte son enfant, on l’admire. Quand c’est maman : c’est banal et invisible.

 

Dans cet article, je vous ai partagé les états d’être de la maman épuisée. Pour passer de maman épuisée à maman épanouie, LA CLE est vraiment de prendre CONSCIENCE. De se reconnecter à soi, à la femme sacrée en soi.

Quand on est une maman épuisée, il est important de reconnaitre son état et puis de décider de changer quelque chose!

 

Dans le prochain article, je vous partage comment vous reconnecter à la femme sacrée en vous pour passer de maman épuisée à maman épanouie !

 

 

Découvrez dans cet article, la philosophie de vie ancestrale adoptée par les peuples Wodaabe depuis des millénaires pour être heureux et épanouis au quotidien.

Appliquez dès maintenant ces apprentissages pour illuminer votre vie !

Si vous avez aimé cet article, épinglez-le dans Pinterest.

Rejoignez ma communauté de mamans sur Facebook.


Partager à un(e) ami(e)
error: Content is protected !!