La Philosophie de Vie Ancestrale Pour Les Femmes d'Aujourd'hui - Maman Respire - Nadège Fassi
Partager à un(e) ami(e)

Comment concilier facilement sa vie professionnelle et sa vie de famille ? Comment être une femme épanouie en jonglant entre ces différents rôles de mère, de fille, de compagne, de collègue… ?

Dans notre société occidentale, nous oscillons entre deux tendances : être une femme passive ou une femme au masculin très fort.

Les femmes passives s’en remettent aux autres (famille, compagnon etc…) pour les responsabilités. Elles prennent soin des autres en priorité et font passer leurs propres besoins en dernier. Elles correspondent bien au mythe de la mère parfaite qui se sacrifie pour ses enfants et utilisent souvent l’expression  » je prends sur moi « .

Les femmes au masculin très fort sont tout le contraire. Héritières des féministes, elles ont appris à faire comme les hommes pour se faire une place dans la société et pour réussir professionnellement dans un monde gouverné par les hommes. Quand elles occupent des postes élevés, elles peuvent parfois être plus intransigeantes que les hommes. Pour elles, féminité veut dire faiblesse. Elles sont exigeantes avec elles-mêmes et avec les autres. Elles en font trop.

Auprès des femmes du peuple Wodaabe, j’ai découvert qu’il était possible de choisir une troisième voie : celle du milieu. Elle consiste à réussir pleinement sa vie, et ce, dans tous les domaines: familial, professionnel, personnel, tout en étant connectée à la puissance de sa féminité.

C’est au contact des femmes Wodaabe que j’ai véritablement éveillé mon féminin et pris conscience de ma mission de vie.

Ces femmes qui vivent dans des conditions très modestes comptent parmi les femmes et les mères les plus bienveillantes et les plus joyeuses au monde.

Leur philosophie de vie, commune aux peuples premiers du monde m’a permis de saisir leur méthode pour s’épanouir dans leur rôle de femmes et de mère.

Dans cet article, je vais donc partager avec vous les 8 principes de la philosophie de vie ancestrale afin que vous puissiez vous en inspirer pour être pleinement épanouie dans votre vie de femme.

maman spirituelle

Principe 1: Tout est dualité!

Le premier principe de la philosophie de vie ancestrale est l’acceptation de la dualité.  En effet, les créations de l’univers s’unissent par paires. Cela vaut aussi bien pour les éléments de la nature (le ciel/la terre, le jour/la nuit, la pluie/la sécheresse) que pour les éléments propres à l’être humain (le courage/la peur, la joie/la tristesse, les élans altruistes/les désirs égoïstes, le féminin/le masculin). Ainsi pour créer un équilibre idéal, une unité parfaite, il nous faut accepter cette dualité du monde et des êtres, aussi bien à l’intérieur de soi qu’à l’extérieur. N’oubliez pas que l’environnement extérieur n’est que le reflet de ce qui se passe en nous.

Ainsi le premier secret du bonheur réside dans la prise de conscience de cette inévitable dualité : quelle que soit la vigueur de la pluie, le soleil finira par se lever. Cette certitude nous permet de relativiser les situations de nos vies et encourage à prendre du recul.

 Principe 2: Accepter ce qui est!

Le deuxième principe de la philosophie de vie ancestrale consiste à accepter ce qui est, à reconnaître la dualité du monde et des êtres, gage de paix intérieure. Pour ce faire, il ne faut pas se laisser troubler par les évènements extérieurs, mais, au contraire, expérimenter l’acceptation active.

Accepter n’est pas se résigner. C’est dire je reconnais ce qui EST. Refuser la dualité ou la combattre est au contraire le meilleur moyen de souffrir et d’être en conflit avec les autres.

Après la prise de conscience vient ainsi l’indispensable acceptation : acceptez votre fatigue, votre colère, votre tristesse. Acceptez et laissez-vous traverser par vos émotions.

Principe 3: Activer ses ressources intérieures et ses dons

Dans la philosophie de vie ancestrale, on croit que chacun possède des dons et talents uniques. L’idéal est alors, de les activer afin de se réaliser pleinement, pour soi d’abord, puis pour le plus grand bien de la communauté. Un don ou un talent est simplement quelque chose que vous faites bien sans effort. C’est votre super pouvoir. Et ce super pouvoir n’a pas besoin d’être grandiose. C’est juste quelque chose que vous faites naturellement. Un marteau peut taper sur différents objets. Mais quand il tape sur un clou, il est dans son super pouvoir.

Ainsi, n’oubliez pas que vous êtes une femme extraordinaire et unique. Avec des dons spécifiques. Prenez-en conscience. Pour cela, écrivez noir sur blanc vos qualités (attentionnée, patiente…) ; vos talents (cuisiner, bricoler, conduire une voiture) et vos dons (chanter, raconter…). Prenez conscience de votre unicité, et célébrez-vous !

Principe 4 : Rester reliée 

Le quatrième principe de la philosophie de vie ancestrale est puissante. Pour les Wodaabe, nous sommes des êtres reliés : aux autres, à la terre, aux animaux, et aussi à l’invisible. Chacun est en relation collective et individuelle avec l’invisible, avec Dieu, par les prières, les danses, les pensées et les actes.

C’est cette conscience du lien qui leur permet d’expérimenter des relations exceptionnelles. Encore une fois, accepter la dualité permet d’être dans la bienveillance envers l’autre, accueillir sa part d’ombre et sa part de lumière, poser sur lui un regard nuancé et indulgent. Préserver des relations saines et durables avec l’autre est si important pour le bien-vivre en communauté que chacun s’efforce d’être dans la justesse et le mesure tant dans ses mots que dans ses actes. C’est pour garder ce lien, que les Wodaabe se mettent régulièrement en cercle, afin que chaque membre de la communauté reste conscient qu’il est un maillon indispensable à la communauté.

Ainsi, il est fondamental que vous preniez conscience de votre lien avec les autres. Abandonnez les critiques et les jugements. L’acceptation de la dualité nous encourage à devenir bienveillante envers nous-même et envers les autres.

La Philosophie de Vie Ancestrale Pour Les Femmes d’Aujourd’hui

Principe 5: Choisir la joie

Selon le cinquième principe de la philosophie de vie ancestrale, la joie n’est pas un but, mais un point de départ. Elle est la manifestation du lien vivant qui les unit à la source d’amour universelle, à Dieu. La gratitude nourrit la joie, qui, à son tour, renforce le sentiment de gratitude : gratitude d’être en vie, de pouvoir se nourrir, de pouvoir partager les épreuves et les réjouissances… Il est donc essentiel de partager et de se réjouir ensemble, de mettre en lumière tout ce qui va bien. Plus on vibre de gratitude, plus on attire à soi ce qui nous procure de la joie.

Prenez donc le temps d’expérimenter quotidiennement la gratitude dans votre vie. La gratitude est source de joie et de bonheur.

Choisissez de rire, choisissez de poser sur le monde un regard émerveillé devant chaque source de beauté.

Principe 6 : La Souplesse Ultime ou la puissance des mamans

Selon la philosophie de vie ancestrale, la femme est l’être le plus précieux. La mère de tous. La mère de ce qui EST.

En devenant maman, la femme Wodaabe s’est laissé traverser par l’invisible. Elle accède à un statut encore plus respecté. Lorsque son enfant franchit le cap de la petite enfance, elle passe encore à un autre statut : elle a expérimenté pleinement l’épreuve de la Souplesse ultime. Les griots chantent ses louanges. Le fait de porter une grossesse jusqu’à sa maturité, de mettre au monde, de nourrir, soigner, faire sa part d’être humain, tout en acceptant de composer avec ce qui lui échappe (l’imprévisible, les maladies, les besoins de l’enfant…) entraîne la maman à se mettre en phase avec le moment présent, à s’adapter et à jongler constamment entre vigilance et confiance, volonté et humilité. Cette souplesse est facteur de sérénité.

Les femmes Wodaabe recommandent à tous de faire preuve de souplesse ultime : vivre sa vie debout, « les pieds sur terre et la tête dans les étoiles ». Cela signifie s’ancrer dans le moment présent, avec les pieds sur terre tout en s’ouvrant et en acceptant l’invisible, c’est-à-dire ce qui n’est pas de notre ressort, ce sur quoi nous n’avons aucune prise.

Prenez conscience de votre puissance de femme. Faites une relecture de votre passé, de tout ce que vous avez déjà vécu et surmonté. Prenez conscience de l’énergie féminine en vous et de votre puissance de maman. Arrêtez-vous quelques minutes pour y penser.

Principe 7 : L’épreuve-don

Voici le septième principe de la philosophie de vie ancestrale: est l’épreuve-don. Pour les Wodaabe, les épreuves de la vie sont des opportunités pour grandir. Elles permettent soit de se remettre sur son chemin si l’on s’en était éloigné afin de (re) trouver sa paix intérieure, soit de progresser dans la quête de sa mission de vie, soit de se rapprocher encore plus de Dieu en gagnant en souplesse ultime. Il s’agit donc, quand on traverse une épreuve, de ne pas se positionner en victime, mais de comprendre comment s’en inspirer, s’en enrichir, afin de se créer une vie plus alignée avec soi-même.

Interrogez vos défis. Que veulent-ils vous dire ?  Quels apprentissages pouvez-vous en tirer ? C’est ce qui vous rendra plus forte, mieux armée pour passer à l’étape suivante sur votre chemin de vie. Alors, demandez à votre épreuve : quelle est ma responsabilité ? Quelle direction dois-je prendre ?

Principe 8 : Vivre sa vraie vie

Dans la philosophie de vie ancestrale des Wodaabe, nous sommes venus sur terre avec une mission. Le but de la vie est donc l’accomplissement de cette mission. Ainsi vivre, c’est se mettre debout, s’appuyer sur ces principes afin de vivre pleinement sa vraie vie. Et sur ce chemin, tout ce qui nous arrive est parfait et conduit inévitablement à activer et faire rayonner nos dons et talents uniques. La vie est ainsi une quête, un cheminement vers la découverte d’un trésor: soi-même.

Cet article vous a présenté les 8 principes de vie mis en pratique par les femmes Wodaabe afin de vivre pleinement leur vie de femme et de mère au sein de leur communauté. Appliquez-les dès maintenant dans votre vie afin de vous épanouir et inspirer vos enfants.

Vous êtes une femme extraordinaire, née pour accomplir une mission particulière. Mettez-vous en marche dès maintenant. Prenez conscience de vos ressources intérieures. Replacez-vous au centre de votre vie. Demandez-vous : quel héritage est-ce que je désire laisser ? Qu’est-ce que je veux transmettre à mes enfants ? Qu’est-ce qui est important pour moi ? Quelles relations je désire entretenir avec mes enfants ? Que doivent-ils retenir de moi?

Dans mon livre Relax maman, Respire! découvrez cette philosophie de vie qui peut changer votre vie.

Si vous souhaitez aller plus loin, je peux vous accompagner pour vous aider à vous connecter à votre énergie féminine. Par la mise en place de rituels, je faciliterai votre cheminement vers une vie heureuse et porteuse de sens pour vous.

Vivez votre vraie vie maintenant !

Si vous avez aimé cet article, épinglez-le dans Pinterest.

Rejoignez ma communauté de mamans sur Facebook.


Partager à un(e) ami(e)
error: Content is protected !!